Tenségrité

Enfin je trouve le temps de vous raconter mon nouvel an en conscience !
Wouah ce moment fut tellement intense , qu’il m’est difficile de trouver les mots pour décrire tout ça.

Je vais tout d’abord vous en dire un peu plus sur la Tensegrity (ou tenségrité) :
cette pratique nous vient de l’enseignement de Carlos Castaneda et de l’enseignement qu’il reçut lui même du Nagual  Don Juan Matus (pour ceux qui ne connaissent pas, je vous invite à lire ses livres , car il me serait difficile de résumer tous ses enseignements ici)
(D’autre part vous verrez que la véracité de ses écrits est sans cesse remise en question, mais pour ma part ayant expérimenté personnellement nombre des expériences décrites dans ses livres, je choisi de le croire.)

La Tensegrity , je n’en avais jamais entendu parlé il y a encore quelques mois. Elle est arrivée dans ma vie, par ma rencontre avec Guilhem Morera , plus connu dans le monde de la Tensegrité sous le pseudo de Jim Morris.
Lorsque j’ai rencontré Guilhem , une forte amitié est née tout de suite, nous avons passé des centaines d’heures à discuter , à comparer nos façons de voir le monde , parfois avec beaucoup de similitudes mais aussi tout autant de différences. J’ai tout de suite apprécié sa simplicité de vie et surtout le fait qu’il exerce son/ses métier(s) : cartomancien et enseignant de Tenségrité avec passion. Ce ne sont pas des métiers , c’est toute sa vie. Et voir des personnes travailler avec le coeur de cette façon est suffisamment rare pour en être touchée.

Je ne connaissais pas du tout Carlos Castaneda , alors Guilhem m’en a offert les livres. Je les ai dévoré , les emmenant partout avec moi . J’en ai même parfois pleuré , tellement il fut bon de voir écrit dans des livres des expériences que j’avais vécu et que je pensais être la seule à avoir vécu, sans jamais en parler à personne.

Mais avec Guilhem, on parlait surtout des cartes, son travail avec la Tenségrité restait un peu flou pour moi. Alors quand il m’a dit qu’il faisait un évènement pour passer le nouvel an en conscience , j’ai eu envie de tenter l’expérience.

Je l’avais à maintes reprises vu faire des mouvements (un peu comme du qi gong ou du tai shi à mes yeux ) , il appelait ça « les passes magiques ». Il m’en avait fait faire et je m’étais rendu compte que ces mouvements travaillaient véritablement en profondeur sur moi. Après quelques passes , je me sentais plus en forme, plus alerte , plus centrée.
Comme si je me ré-alignais totalement.

Me voilà donc partie pour la Drôme pour passer ce nouvel an en conscience.
Bien qu’étant mon ami, je me fis la promesse intérieure de ne pas avoir un avis favorable à l’avance de sa pratique mais bien de me faire mon propre avis.
J’attendais de voir où était la magie dans tout ça !

Je me suis retrouvée dans une ambiance très familiale avec des personnes qui pratiquent la Tensegrité depuis plusieurs années. Ils venaient de partout : Espagne, Mexique, Allemagne, Brésil, Hollande, Turquie….
Chaque personne rayonnait d’Amour et de joie, on aurait dit une grande réunion de famille avec uniquement des gens reliés à leur coeur d’enfant, c’était tellement beau.
J’y ai fais des rencontres magnifiques !

Nous avons commencé par faire des mouvements (ces mouvements sont très simples et ne nécessitent pas de conditions physiques particulières) , c’est la répétition de ces mouvements qui agit petit à petit en profondeur sur tous nos corps.
Au-delà du simple mouvement , c’est l’intention qui prime en Tenségrité.
L’Intention avec un grand « I » ! Diriger son esprit et surtout sa conscience vers un but précis. Les mouvements eux , nous aident à nous centrer et à clarifier notre intention.

Donc en avant pour poser notre intention pour l’année  à venir, mais pour ce faire nous devons d’abord faire une récapitulation de l’année qui vient de s’écouler: les moments de joie et les moments plus difficiles. Ça remue mais c’est nécessaire.

Nous nous retrouvons trois jours durant ,dans le magnifique paysage de la Drôme, avec ses ânes et la neige , la magie est là.

Avec les mouvements et les exercices de récapitulation (voir le livre de Taïsha Abelar « Le passage des sorciers » ) nous nous sommes petit à petit délestés de notre année passée et avons clarifié nos intentions pour l’année à venir.

L’exercice de récapitulation: est un exercice absolument incroyable et devenu un fondamental de ma vie.

Il s’agit de se poser , de se centrer et de récapituler des moments, des scènes de notre vie. Cela peut prendre des semaines, des mois, des années …!
Alors il s’agit de le faire par thème. Pour ma part après avoir lu le livre de Taïsha Abelar , j’ai fait la récapitulation de toutes les disputes avec ma mère. Ce fut éprouvant mais vraiment salvateur. Je suis revenue sur chaque dispute et j’ai ré-imaginé la fin de la scène en remplaçant les claquements de portes par de tendres accolades pleines d’Amour.
Depuis je suis vraiment beaucoup plus en paix à l’intérieur vis à vis de ma relation avec elle.

Au nouvel an nous avons fait cet exercice en binôme: il s’agit du théâtre de l’infini.
Grâce aux mouvements de Tensegrity et en posant notre intention, nous observons quelle scène de l’année passée remonte jusqu’à nous. C’est celle-ci qu’il nous faut travailler à cet instant.
Nous allons donc rejouer la scène à deux. Nous la jouerons en tout trois fois. Entre chaque nous allons faire des mouvements de Tensegrité et attraper l’idée qui viendra nous délivrer de l’emprise que cette scene à eu sur nous. Â chaque fois que je rejoue la scène , je suis plus zen et je comprends de mieux en mieux le point de vu de l’autre.
Pour ma part j’ai rejoué la scène d’une violente dispute téléphonique avec le père de mes enfants, au fur et à mesure du travail avec mon partenaire , je me suis rendue compte  à quel point j’avais laissé la scène se jouer de cette façon et que je pouvais changer les choses.
Le théâtre de l’infini m’a fait un bien fou et depuis j’ai eu l’occasion de revivre cette scène plusieurs fois (réellement) et les choses se sont beaucoup mieux déroulées car ce travail m’a permis de ne pas me laisser emportée par mes emotions et de réagir avec conscience.

Je pourrais vous écrire un roman sur cette expérience magique ! Je pourrais vous parler du feu de minuit dans lequel nous avons brûlé nos intentions de l’année, des repas musicaux dans la joie, de Laurence et ses bols de crystal et sa flûte traversiere magique , de nos ballades pour faire les mouvements au coucher du soleil dans la nature, de notre marche en silence dans la foret….. des rires et des joies partagés.

Il y a un moment qui a été très fort pour moi. Nous étions dans la forêt et nous avons trouvé une belle clairière , nous nous sommes donc arrêtés pour faire les mouvements encore une fois. Cet instant fut comme hors du temps. Trente personnes centrées,en silence, en conscience, en cercle dans une clairière magique. Tout à coup je sens une présence sur ma gauche. C’est mon père. Il est là et je le vois s’amuser à faire les mouvements avec nous, il rit , puis me dit que de l’autre côté ils sont contents de moi, de nous. Que ce que nous faisons là est important et que nous sommes reliés à d’autres groupes sur Terre qui au même moment font également s’élever les vibrations de la Terre, des hommes.
Infinie gratitude dans mon coeur. Le temps est figé et la communion Universelle, intense.

Depuis cette si merveilleuse expérience et en à peine trois mois , les choses ont déjà énormément bougé pour moi. Mes intentions d’abondance , de zen attitude avec certaines personnes et de vivre de mes soins sont déjà entrain de se réaliser . Choses sur lesquelles je bloquais depuis des années.

Je me sens centrée , posée et pleine de ressources.
Je tiens vraiment à remercier de tout coeur tous les participants du stage qui m’ont accueilli avec le coeur et tous les facilitateurs de Tenségrité qui nous ont accompagné avec beaucoup d’amour et d’écoute.
Et surtout un grand merci à mon ami Guilhem de m’avoir fait découvrir ce monde magique .

Pour mieux connaître la Tenségrité : clique ici
Pour retrouver le site Guilhem Morera : clique ici

Merci à tous et vivement le prochain stage !!

Avec toute ma conscience
❤     Céline   ❤

Publicités

Mon témoignage sur l’Eau de Quinton

Je vous remets ici mon témoignage pour le site Vidya Ayurveda sur l’Eau de Quinton: 

À l’âge de 16 ans alors que j’allais rentrer en sport étude danse pour en faire mon métier, un matin, je me suis réveillée avec une sciatique. Ce fut le début de 13 années de souffrance et la fin de mes rêves de danseuse.

Après plusieurs semaines alitée, une radio du dos a mis au jour : une scoliose avec déplacement du bassin. Plusieurs mois de kinésithérapie , psychothérapie et semelles orthopédiques plus tard, les douleurs s’intensifiant toujours , un IRM révèlera la présence de 3 hernies discales ( L1-L2, L3-L4, L5-S1) et d’un canal rachidien étroit.

On me fait trois infiltrations qui ne donneront aucune amélioration.  Trop jeune , aucun neurochirurgien n’acceptera de m’opérer. On me signifie simplement que je dois faire une reconnaissance handicapée , on me donne une liste de soixante métiers qui me sont interdits car trop risqués pour mon dos fragile et surtout on me prévient qu’il me sera impossible d’avoir des enfants sans que le poids du ventre durant la grossesse ne me mette en fauteuil roulant à vie !

J’ai 16 ans et mon avenir semble bien sombre. C’est le début d’un combat quotidien avec mon corps. En quelques mots avoir des hernies discales non opérables ça veut dire quoi ? C’est ne pas pouvoir rester debout ou assise très longtemps, ne pouvoir dormir que sur le côté avec un oreiller entre les genoux et une bouillotte dans le dos, c’est serrer les dents de douleur en voiture, dans le bus. Ne pas pouvoir s’habiller toute seule, ni faire ses lacets. Ne pas pouvoir porter ses courses, faire la vaisselle…..

Être épuisée moralement en permanence car la douleur vous irradie à chaque mouvement jour et nuit. J’ai vécue deux paralysies complètes de mes jambes pendant quelques heures , je peux vous dire que le fauteuil roulant ne m’a jamais semblé aussi proche qu’à
ces moments là. J’ai connu la ceinture lombaire 24/24H , les béquilles, la canne et surtout les dérivés de morphine quotidiens jusqu’à ce que mon foie soit très endommagé. J’ai quand même pu travailler durant toutes ces années (avec beaucoup d’arrêts maladie) , j’ai même pris la fameuse liste de ce qui m’avait été interdit et ai fait une priorité de tout faire avant de perdre mes jambes !

J’ai eu deux enfants magnifiques, alors oui en passant à chaque fois six mois de grossesse alitée et sans pouvoir les porter dans mes bras, mais j’ai réussis ! Bref ces 13 années de souffrances ont été rythmées par des RDV chez tous les Kinésithérapeutes de
France, les Psychologues, Psychiatres, Psycho-généalogie , Chiropracteurs , Ostéopathes, Acupuncteurs , Sophrologues, Homéopathes , Naturopathes , Magnétiseurs , Rebouteux…..

Je crois avoir essayé tous les remèdes et techniques miracles sur le marché ! Je me suis ruinée en temps et financièrement avec souvent une déception amère face à l’inefficacité sur le long terme de certaines méthodes. Il y a un an , à une conférence sur le bien être , le monsieur assis à côté de moi me demanda pourquoi j’avais une béquille.

Je lui raconte et il me répond que lui aussi à des soucis de santé et qu’il se soigne à l’Eau de Quinton, que ça a fait tellement de miracles sur lui qu’il en parle à tout le monde ! Je rentre chez moi et me renseigne, je me demande bien pourquoi je n’ai jamais entendu parlé de cette Eau de Quinton.

Je tombe sur des tas de témoignages encourageants, je vois que les injections sont interdites mais que certains médecins le font quand même. Je me lève pour prendre le téléphone et là, je tombe ,mes jambes viennent de me lâcher, encore ! Je suis emmenée aux urgences, je reste paralysée pendant quelques heures puis je sens à nouveau mes jambes mais la douleur est terrible.

Ils me garderont une semaine à l’hôpital, me font à nouveau trois infiltrations qui ne marchent pas plus et finissent par me proposer l’opération. La dame avec qui je partage ma chambre d’hôpital a une soixantaine d’année, elle souffre exactement de la même chose que moi. Elle a été opérée 6 mois plus tôt mais l’hernie est revenue, elle se fera à nouveau opérer pendant mon séjour là bas, je l’ai eu au téléphone il y a trois semaines et elle m’a dit qu’il n’y avait eu aucune amélioration suite à la deuxième opération.

Ils m’expliquent que l’opération est risquée, qu’il faut agrandir le canal rachidien mais que celui-ci rétrécira à nouveau d’ici une dizaine d’année donc il faudra recommencer, qu’on peut enlever deux hernies mais pas les trois et que de toute façon elles reviendront dans quelques mois ou années car mon dos est fragile. Enfin ils m’expliquent que mon nerf sciatique, au bout de 13 années d’inflammation, est fichu ,qu’il continuera de me faire souffrir et que je ne retrouverai jamais la sensibilité manquante depuis trois ans dans ma jambe et mon pied droit.

Vous me direz que ça donne envie hein ?!  J’ai parlé de l’Eau de Quinton a beaucoup, beaucoup de médecins , ils sont très nombreux à ne pas connaître alors qu’elle figurait au Vidal jusque dans les années 80. Mais ceux qui connaissent m’ont
tous dit que je ne risquais rien à essayer et qu’ils avaient eux même été de nombreuses fois témoins des bienfaits de celle ci sur des patients.

J’ai refusé l’opération et signé une décharge pour pouvoir sortir, disant que j’étais consciente des risques de ne pas me faire opérer. J’ai du rester deux mois alitée avec Kiné deux fois par semaine et piqûres anti-phlébites tous les jours. Mais j’en ai profité pour commencer les injections d’Eau de Quinton.

L’eau de Quinton en étant injectée directement au niveau des hernies permet au disque de se regonfler, il se gorge de l’eau et reprend sa taille initiale ce qui permet de libérer l’hernie (ne faites pas cela à la maison sans le concours d’un praticien de médecine qualifié).

Il ne m’a fallu que 5 injections de Quinton pour me libérer de la douleur !
Je n’arrive toujours pas à y croire en écrivant ces lignes aujourd’hui ! Je marche, je cours, je saute, je danse et je peux faire du trampoline , du foot avec mes enfants et même les porter dans mes bras ! Je peux conduire et donc j’ai pu retrouver du travail , ma vie s’est métamorphosée. Le matin je me réveille reposée de ma nuit car aucune douleur ne m’a réveillée, je suis indépendante et je me sens libre à chaque instant.

L’eau de Quinton m’a sauvé la vie, à transformé la vie de mes proches car aujourd’hui je fais preuve d’un positivisme permanent, je suis dans la gratitude. Je parle de l’eau de Quinton à tous les gens que je rencontre car l’idée qu’une personne puisse souffrir comme j’ai souffert ne m’est pas supportable.

Alors bien sûr je ne dis pas que l’eau de Quinton guérit tout et tout le monde, simplement avant de rendre les gens accrocs à des médicaments aux effets désastreux pour le corps, avant de les laisser sombrer dans la dépression qu’engendre une douleur permanente, avant de leur proposer une opération à risques, avant de les empêcher de faire des enfants ou de réaliser leur rêves, on pourrait peut être leur proposer quelques gouttes d’eau de mer qui au pire ne feront rien de mal.

Voilà chacun doit être libre de ses choix en ce qui concerne son corps , si j’avais écouté la pression de mon entourage et des médecins je me serais faite opérer et peut être que l’opération aurait été une réussite comme c’est souvent le cas pour beaucoup de personnes. Mais je suis heureuse d’avoir pu l’éviter et si un jour les douleurs reviennent il est certain que c’est avec le Quinton que je me guérirai.

Bonne guérison à tous.

Céline

Lien vers l’article d’origine (ici )